logo lesviolets.com
croix occitane
logo lesviolets.com
Info LesViolets.Com : Christian Mawissa va signer professionnel au TFC
Les 5 matchs les plus marquants de la saison 2021/2022 du TFC

C’est désormais officiel, le TFC retrouvera l’élite dès le week-end du 6-7 août 2022.

C’est désormais officiel, le TFC retrouvera l’élite dès le week-end du 6-7 août 2022, à l’occasion de la première journée du calendrier 2022/23. En attendant, les joueurs, le staff et le club profitent de vacances bien méritées avant de remettre le pied à l’étrier. Mais le temps file, et pour redorer le blason violet en Ligue 1, il faudra s’appuyer sur les fondations de la saison tout juste achevée. Parmi les 23 victoires en championnat, quels seront les moments forts à retenir ? Rétrospective sur cinq rencontres qui ont assurément marqué l’exercice des Pitchouns.

TFC 4-1 Grenoble : Le premier test passé avec brio

En ce 18 octobre 2021, près de 9 000 supporters avaient investi le Stadium pour assister au premier choc de la saison, face à Grenoble. Le GF38, ancien barragiste pour la montée, reste un vrai obstacle pour les ambitions toulousaines, et ce malgré un début de saison chaotique. Dans un virage Brice chauffé à blanc, et autorisé à utiliser des fumigènes dans le cadre d’une expérimentation, les Violets vont rapidement dérouler. Rhys Healey trouve la faille dès la 23ème minute, avant qu’Ado Onaiwu ne se joue de la défense iséroise 11 minutes plus tard. Les adversaires du jour souffrent et ne verront pas le jour. Dès la reprise, Dejaegere place un centre millimétré pour le doublé du Japonais, et Nathan Ngoumou vient enfoncer le clou à 20 minutes de la fin. L’avance confortable permet au coach de faire tourner les titulaires, et la réduction du score d’Anani en fin de partie restera anecdotique. Au bout de seulement 8 journées, le ton est donné !

TFC 6-0 Auxerre : Après-midi magique sur l’Île du Ramier

Certainement le match le plus emblématique de la saison, qui restera gravé dans les mémoires pendant un long moment. Dans cette affiche de gala contre l’AJA, troisième, tout était réuni pour réaliser un exploit. En 25 minutes top chrono, Healey, Ratão et Mvoué viennent tour à tour tuer le peu de suspense en écrasant les Auxerrois. Au retour des vestiaires, Ratão profite de sa grande première à domicile pour régaler le public, en inscrivant un doublé d’une superbe talonnade pleine d’inspiration. Le carton rouge logique de Dugimont, après une faute sur Desler, va faire tourner au cauchemar la journée des visiteurs. Au terme d’un match à sens unique, Healey (75’) pour le doublé et Nicolaisen (83’) pour son premier but en France, viennent alourdir le score. Avec ce 6-0 au bout du temps réglementaire dans un stade survolté, le Tef envoie un message clair à la concurrence.

TFC 4-1 Sochaux : Sa Majesté Healey au sommet de son art

Rhys Healey se souviendra probablement longtemps de ce 20 novembre 2021. Face au FCSM, un autre candidat sérieux à la montée, le Gallois a livré sa performance la plus aboutie depuis son arrivée dans la Ville Rose. Dans un stade de plus en plus rempli grâce à une campagne de communication réussie, c’est lui qui ouvre le score à la 25ème minute, d’une frappe limpide du droit. Malheureusement, le Sochalien Weissbeck refroidit l’ambiance quelques minutes plus tard, en profitant de la maladresse de Maxime Dupé. Alors que l’on semble se diriger vers une fin de partie étriquée, le numéro 9 toulousain prend les choses en main et renverse totalement l’issue finale. Bien placé au second poteau pour conclure de la tête (53’), il finit également à bout portant une nouvelle occasion initiée par Ngoumou (59’). Enfin, à 15 minutes du terme, il reprend un coup-franc difficilement jouable de Van den Boomen pour catapulter le ballon dans la lucarne droite. Un quadruplé inédit pour lui, qui a démontré lors de cette 16ème journée sa panoplie complète de buteur.

TFC 2-1 Paris FC : Rebondissements à gogo pour un final dantesque

Cette 31ème journée de championnat entre le leader et son dauphin avait tout d’une finale symbolique, et le scénario a su être à la hauteur de l’enjeu. Pour ce match plus que décisif, le public était venu en masse pour atteindre les guichets fermés, une première depuis février 2018 (contre le PSG) ! Malgré cette ambiance idyllique, tout ne va pourtant pas se passer comme prévu. Suite à une incompréhension entre Van den Boomen et Dupé, Julien Lopez climatise le Stadium et place les Parisiens en position de force. La première mi-temps s’avère décevante, et Paris est logiquement devant à la mi-temps. Le remaniement pendant le second acte porte ses fruits, puisque Diakité profite d’un mauvais renvoi de Bernauer pour soulager les Violets. Le duel devient ensuite irrespirable, la tension monte d’un cran, jusqu’à la délivrance du King Healey (85’) ! Sur une percée du Pitchoun Ngoumou, le Britannique réceptionne un centre en retrait pour crucifier Demarconnay, et ainsi sceller le score final. Avec les mêmes buteurs qu’à l’aller, Toulouse remporte une bataille capitale : la Ligue 1 est alors à portée de main.

TFC 2-0 Niort : L’apothéose finale

Lors de cette 35ème journée, le TFC a l’occasion d’enfin obtenir le Graal de la montée, qui plus est à domicile. Devant plus de 24 000 supporters présents dans les travées, la soirée s’annonce une nouvelle fois magique pour toute la communauté toulousaine, contre un adversaire qui n’a plus rien à jouer. Malgré une première inquiétude suite à la sortie sur blessure de Healey, Toulouse tient son destin en main. Issiaga Sylla devance les défenseurs niortais pour servir le capitaine Dejaegere sur un plateau (21’), mais le spectre d’une égalisation reste possible. Il faudra alors une nouvelle merveille de l’orfèvre VDB pour qu’Ado Onaiwu (78’) fasse exulter pour de bon le public déchaîné, qui envahira le terrain dès le coup de sifflet final. Une magnifique communion est alors lancée entre joueurs et fans, rappelant ainsi des images mythiques de 2003. La récidive quelques jours plus tard contre Nîmes, pour fêter le titre, sera tout aussi inoubliable. Merci pour cette saison devenue légendaire !