logo lesviolets.com
croix occitane
logo lesviolets.com
Rhys Healey : il y a un an, il faisait chavirer le Stadium, sa tristesse du jour…
Van den Boomen : “Comme je n’étais pas extrêmement cher, j’étais encore plus attractif pour le TFC”
©Florian Martinez

Branco van den Boomen a fait la Une de la presse néerlandaise. Le milieu de terrain du TFC a eu le droit à un long article sur Voetbalzone où il est revenu sur son arrivée en Ligue 2 pour 350 000 euros en 2020.

En 2020, j’ai senti que j’avais dépassé le niveau de la deuxième division néerlandaise. C’est pourquoi j’étais heureux de pouvoir partir à l’étranger. Il n'y avait aucun club de l'Eredivisie qui voulait payer une indemnité de transfert pour moi. Je suis très reconnaissant que Toulouse ait eu confiance et m’a donné une chance. Il y a eu un nouveau projet lancé avec un recrutement basé sur la data. Je suis assez bien sorti et quand ils ont regardé mes images, ils ont été impressionnés. Et comme je n’étais pas extrêmement cher par rapport aux autres joueurs, j’étais encore plus attractif pour le TFC. (…) Pour être honnête, j’ai été surpris qu’il soit venu vers moi. C’était une opportunité rêvée pour moi de partir pour un beau pays et une grande ville. En une semaine, le transfert était terminé. J’avais aussi d’autres options étrangères, mais ce n’était pas de vrais pays de football. (…) C’était un grand pas pour ma femme et moi, surtout qu’elle était enceinte la première année. Nous ne savions pas à quoi nous attendre, car c'était mon premier club à l'étranger. Au final, nous sommes très heureux de nous être lancés dans cette merveilleuse aventure. Toulouse est une super ville, c'est vraiment super ici. C'est une ville où vivent beaucoup de jeunes et il fait souvent beau. Pendant mon temps libre, j'aime manger un morceau avec les autres néerlandais.
Branco van den Boomen