logo lesviolets.com
croix occitane
logo lesviolets.com
TFC - Rennes : les supporters bretons interdits de Stadium
©mj_photographieeProlongations de Dupé, Spierings, Dejaegere, Van den Boomen et Healey : le printemps brûlant du TFC

À l’issue de cette saison, cinq joueurs arriveront en fin de contrat au TFC : Maxime Dupé, Brecht Dejaegere, Branco van den Boomen, Stijn Spierings et Rhys Healey.

Lors de sa conférence de presse ce jeudi, Damien Comolli a fait un point sur la situation de chacun en mettant de côté le cas de Rhys Healey, qui ne rejouera au mieux qu’en mars suite à sa rupture des ligaments croisés.

Concernant Rhys Healey, même s’il avait très envie de prolonger l’été dernier, pour des raisons d’ordres privées, ça n’a pas été possible. Pour l’instant, il a d’autres choses à penser avec son genou, mais je reste sur le même principe de me dire qu’il veut rentrer en Angleterre. On le laisse se retaper physiquement et on discutera après.
Damien Comolli

L’été dernier, des formations de Championship voulaient l’accueillir. A priori, son retour sur les pelouses d’Outre-Manche se fera donc en 2023. Concernant les quatre autres “stars” du TFC, Comolli s’est montré bien plus positif.

Maxime Dupé, Brecht Dejaegere, Stijn Spierings et Branco van den Boomen m’ont donné leur accord pour rester. Les quatre m’ont dit qu’ils voulaient prolonger et s’inscrire sur le long terme. J’ai commencé à négocier pour certains et je vais commencer à négocier avec d’autres. Ils sont extrêmement attachés à la ville, au club et à leurs coéquipiers. J’ai eu une discussion extraordinaire avec Branco à ce sujet. Brecht m’a dit qu’il voulait rester habiter à Toulouse après sa carrière. Je ne fais pas partie des présidents qui négocient dans les médias. Cela reste privé. Je ne vais donc pas en dire plus. Il n’y a pas du tout de deadline. Ça va se faire à notre sauce, c’est-à-dire dans l’honnêteté et dans la franchise. Ça fait quand même trois ans qu’ils sont avec nous, alors que la durée de vie d’un joueur dans un club de Ligue 1, c’est 18 mois. Ils ont marqué l’histoire du club, ils m’ont marqué sur un plan humain, ils seront marqués par le club pour le reste de leur vie, qu’ils restent ou pas.
Damien Comolli

Les propos du président peuvent surprendre par rapport à sa dernière sortie médiatique de début décembre, notamment au sujet de Branco van den Boomen. Ces dernières semaines, la rédaction du site LesViolets.Com a pu recouper différentes informations. Le président dit vrai au sujet de l’amour des joueurs concernés pour le club. Ils sont à la base du projet RedBird depuis 2020 et tiennent encore l’équipe en Ligue 1. La trajectoire de Dupé est époustouflante, tout comme Stijn Spierings. VdB affiche des statistiques dignes des meilleurs milieux du championnat. Brecht Dejaegere, que certains pouvaient considérer comme en difficulté physique depuis la saison passée, a regagné sa place de titulaire et a déjà scoré à 4 reprises. Ils forment une bande d’amis, un socle et ont développé un lien étroit entre eux, avec la ville rose et les supporters.

Loin des micros, la donne est néanmoins beaucoup moins facile. La semaine passée, les partenaires du TFC ont eu le droit à une soirée privée avec les cadres du club, dont le président et Olivier Jaubert, le Directeur Général. Le discours distribué en “off” était limpide : “Il sera impossible pour nous de conserver les quatre”. Selon nos informations, Maxime Dupé est courtisé par des écuries de Ligue 1 avec des offres salariales nettement supérieures à ce qu’il touche actuellement. Un avantage non-négligeable existe à Toulouse : il sera numéro 1, là où la plupart des projets à l’heure actuelle semblent être des postes de numéro 2.

Pour Stijn Spierings, le plus jeune des quatre, le mot “ridicule” a pu nous être glissé au sujet d’une des offres financières du TFC pour prolonger. Il y a quelques semaines encore, de l’optimisme existait malgré tout dans ce dossier. Grâce à son excellent mois de janvier, Toulouse a assuré son maintien à 80% et peut désormais avancer avec des capacités économiques plus solides qu’en fin d’année 2022 où le doute d’une relégation pouvait exister. C’est un atout de taille.

Le dossier de Brecht Dejaegere est plus épineux. Déjà très courtisé après sa première et sa deuxième année en Ligue 2, le capitaine l’est tout autant à l’heure où nous écrivons ces lignes. À 31 ans, c’est pour lui la dernière occasion de signer un ultime gros contrat dans sa carrière. Fier d’être à Toulouse, brassard au bras, attaché à la ville, d’une extrême importance dans le vestiaire, l’histoire d’amour est belle entre Brecht et le Tèf. Mais une réalité existe : Damien Comolli n’a pas encore transmis la moindre proposition à Dejaegere. Promise depuis plusieurs mois, elle devrait néanmoins rapidement arriver. Sauf que ces derniers temps, des formations de Ligue 1 et à l’étranger l’ont contacté. Plusieurs offres ont été formulées au TFC pour acheter Brecht lors de ce mercato d’hiver : de Hollande, de France et de Turquie. Toutes ont été rejetées par Damien Comolli. En cas de montée, Bordeaux serait aussi très intéressé avec un salaire bien supérieur à celui qu’il touche à Toulouse.

Enfin, pour Branco van den Boomen, l’argent est bien entendu au cœur des débats. Dans son entourage, un départ semble inéluctable. Si lui se verrait bien découvrir la Liga, la Bundesliga semblait lui tendre les bras en début d’année. Des clubs de Serie A s’intéressent aussi fortement à son sujet, au même titre que Galatasaray et, bien entendu, les meilleurs clubs néerlandais. Néanmoins, le TFC pourrait profiter d’une étonnante donnée. L’été dernier, aucun club n’a tenté de le recruter et cet hiver encore, Comolli n’a reçu aucune offre le concernant. Certains recruteurs et décideurs ont-ils des doutes sur sa capacité à passer un niveau ? Le fait de pouvoir le recruter gratuitement à partir du 30 juin devrait quand même faire affluer les prétendants. Le président va-t-il revoir sa grille salariale, qui a déjà évolué vers le haut ces dernières semaines, pour conserver son maître à jouer ?

Au regard de toutes ces données, voir Dupé, Spierings, Dejaegere et Van den Boomen prolonger ensemble semble être un fantasme inatteignable, même si dans le foot, tout peut aller très vite et les surprises sont légion. La cellule de recrutement a déjà anticipé certains adieux en prenant Saïd Hamulic pour succéder à Rhys et Vincent Sierro, qui présente le même profil que VdB.

On a toujours des listes de joueurs à tous les postes. On est en bas de la chaîne alimentaire du football mondial. Si on perd nos deux latéraux à droite en novembre et que Kamanzi arrive fin décembre, c’est qu’on a des listes toujours prêtes à tous les postes. Si les Maxime, Brecht, Branco et Stijn ne prolongent pas, on trouvera des solutions pour les remplacer par un meilleur joueur. Notre obsession est toujours de nous améliorer. Je sais que ce sera compliqué, car ce sont des joueurs de très haut niveau, mais on sera préparé.
Damien Comolli

Pour être totalement complet, le cas des Pitchouns est aussi un sujet prioritaire pour la direction. L’été dernier, des discussions ont été entamées avec Nathan Ngoumou et Anthony Rouault, que de nombreux clubs en Europe regardent. Les deux ont refusé de prolonger. Dès le mois de juin, l’attaquant avait décidé de faire ses valises. Rouault devrait recevoir des offres cet été (Rennes ? Nice ? Monaco ?) et partir aussi sous d’autres cieux. L'explosion de Fares Chaibi attire aussi les convoitises. Sous contrat jusqu’en 2025, Damien Comolli lui avait proposé d’étendre son bail jusqu’en 2027 à l’automne. Une idée qui n’a pas eu de suite au regard de l’offre financière et des possibilités qui lui seront peut-être offertes lors du prochain mercato estival s’il continue sur sa lancée. Enfin, Guillaume Restes et Christian Mawissa ont signé leur premier contrat. Les prochains pourraient s'appeler Noah Lahmadi, Edhy Zuliani, Ylies Aradj ou encore Mamadou Kébé. Le TFC de demain, c'est aussi eux.

Sondage2753 votes

Selon vous, combien de joueurs en fin de contrat prolongeront ?